27
févr.

Juste deux minutes...qui peuvent devenir une éternité ! Un film choc a voir !


Ce film choc s'en prend à ceux qui ne respectent pas les emplacements pour personnes handicapées. A voir !

Court-métrage sur l'importance de respecter les places de stationnement réservées.

 

26
nov.

Festival international du film Extra & Ordinary People 2013


Un festival  du 29 novembre au 03 décembre 2013.  Retrouvez toutes les informations ci-dessous:

Dates et lieux:

Du vendredi 29 novembre au mardi 3 décembre 2013 : Maison de la Culture de Namur

Vendredi 29 novembre : Gala d'ouverture séances gratuites avant-première délocalisées en partenariat avec l’Awiph à Liège, Charleroi, Mons, Libramont et avec Phare et la commune de Woluwe-Saint-Pierre à Bruxelles.


Mardi 3 décembre 20h00 : gala de clôture, remise des prix et remise des Wippy d’or (concours organisé par l’Awiph)

Découvrez le programmehttp://www.eopfestival.be/fr/2013/programme

Panorama des films de cette éditon 2013:

 

 

Making of de l'édition 2011 pour un apperçu

11
nov.

Film: "Florian - Un enfant à aimer" / Trisomie 21


affiche_Enfant_a_aimer_1999_1.jpg

UN ENFANT A AIMER

Floriran - Liebe aus ganzem Herzen

1999- Allemagne - Drame - 1h30

Réalisation : Dominique Othenin-Girard
Auteurs & scénaristes : Rodica Döhnert

avec : Timothy Peach (Peter Bachmann), Bojana Golenac (Maria Bachmann), Sina Tkotsch (Sophie Bachmann), Dennis Bartelniewöhner (Florian), Elisabeth von Koch (Svea Hajos)

 

 

Un Enfant à aimer : L'histoire 

En Inde, un cortège funéraire mène au bûcher le corps recouvert de fleurs d'une femme blonde. La procession est suivie par un enfant que réconforte un Indou. Pendant ce temps, chez les Bachmann, en Allemagne, se déroule une scène beaucoup plus classique : la petite fille, Sophie, se prépare pour l'école, tandis que son père, Peter, rejoint l'hôpital où il effectue des opérations du coeur. La mère, Maria, relève ce jour-là un challenge professionnel important : la jeune femme va tenter d'obtenir de restaurer les fresques d'une église.
La vie tranquille de cette famille va se trouver bouleversée par un événement aussi soudain qu'imprévu. Le docteur Bachmann apprend coup sur coup qu'il a un fils de 8 ans, Florian, né d'une liaison nouée alors qu'il se trouvait en mission à New-Delhi et que la mère de l'enfant, avant de mourir, le lui a confié... Passée sa première colère en découvrant l'infidélité de son mari, Maria décide qu'ils doivent accueillir l'enfant chez eux.
Mais à l'aéroport, une surprise de taille attend les Bachmann : ils découvrent que Florian est trisomique ! Et ils s'apercevront vite que les bons sentiments ne résolvent pas tout. Florian est complètement déstabilisé par la mort de sa mère et le brusque changement de son existence. Peter, déçu et blessé, ne supporte pas plus Florian que Sophie, jalouse de l'attention mobilisée par ce petit frère pas comme les autres. La directrice de l'école refuse d'inscrire l'enfant mongolien, qui perturbe la vie professionnelle de Maria. L'embauche d'une baby-sitter, vite débordée, n'arrange rien. Entre accalmies et tensions, moments de tendresse et de violence, la famille, menace d'éclater. Il est alors question de placer Florian dans un foyer...

Un Enfant à aimer : Plus d'infos  

"Rien de plus crédible que cette famille banale brutalement placée dans une situation qui la dépasse, et qui, taraudée par ses propres tiraillements comme par les pressions et les maladresses de son entourage, va devoir s'élever au-dessus d'elle-même pour être à la hauteur de sa mission. Les acteurs, des habitués de la télévision allemande, ont su interpréter avec justesse ces gens ordinaires, avec leurs contradictions et leurs insuffisances. On s'identifie d'autant plus facilement à Peter et Maria que ce sujet délicat est traité sans moralisme ni manichéisme dans un téléfilm sans aucune mièvrerie, qui n'élude aucune des difficultés rencontrées, mais diffuse cependant un message d'amour et d'espoir. Le petit Dennis Bartelniewöhner est merveilleux. A noter que, pédagogique et utile, cette bonne fiction n'en est pas moins agrémentée de nombreux rebondissements et d'un rythme soutenu."

Film "Ismaïl" : la trisomie n'empêche pas les rêves


img_2_6077.jpg

 

Ismaïl est trisomique, il a 16 ans et se sent seul. Son père lui manque, et même l'amour inconditionnel qui le lie à sa mère n'y change rien. Ismaïl veut devenir grand et faire un enfant. Cette histoire touchante a séduit le jury de la 6ème édition du Festival national du court métrage Handica-Apicil qui se tenait à Lyon du 28 au 30 mai 2013. Il accorde à Ismaïl Fesli, son protagoniste, une « Mention spéciale » pour son interprétation, amplement méritée.

L'avis de la direction artistique

Une mère et son fils trisomique, au bord de la mer. Leur relation jusqu'alors fusionnelle évolue. Ismaïl affirme son désir d'émancipation en s'affranchissant de sa tutelle, en jouant seul ou avec une copine, en réclamant d'avoir lui aussi un bébé… Une mère se rend-elle toujours compte par elle-même qu'il est temps de « couper le cordon » ? Ou bien faut-il que son enfant lui fasse comprendre ? Ismaïl, version courte du film « Moi tout seul », pose ces questions essentielles de manière délicate et poétique, en y ajoutant la problématique du déracinement culturel. La performance du comédien, Ismaïl Fesli, a été saluée par le jury à l'unanimité.

France • 2012 • Fiction • 19' 45''
Réalisation : Sylvie Ballyot
Production : Elisabeth Perez - CHAZ Productions


Ismaïl par handicap_fr

10
nov.

FILM: LE HUITUIEME JOUR


18830938_20130730121309814_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgDate de sortie : 16 mai 1996 (1h58min

Réalisé par : Jaco van Dormael

 

Avec : Daniel Auteuil, Pascal Duquenne, Miou-Miou plus

Genre : Comédie dramatique

Nationalité : Britannique , français , belge

 

 

 

Synopsis:

Harry est un homme seul qui se voue sept jours sur sept à son travail. Tout va basculer quand il va rencontrer Georges le mongolien, qui vit dans l'instant. Ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables.

 

 Rencontre avec Pascal Duquenne lors d'une soirée au Palais Royal en septembre 2013

IMG_2124.JPGIMG_2130.JPG

16:58 Écrit par F LEGRAND dans C: LA TRISOMIE 21, E: MEDIATHEQUE, Film | Lien permanent | Commentaires (0)

07
nov.

LE DEFI PEROU/TRISOMIE 21


eb0e0faa45fa7be60852743ecde5638c.jpgSynopsis

Six jeunes adultes trisomiques, six stagiaires et deux enseignants du Cégep du Vieux Montréal, ainsi que le comédien Jean-Marie Lapointe, relèvent ensemble deux grands défis: l'ascension du Machupicchu au Pérou, puis un projet communautaire auprès de villageois qui vivent dans ces montagnes de la Cordillère des Andes.

Durée: 1H30

Genre: Documentaire T21

Origine: Québec

Date de sortie au Québec: 13 février 2009

Date de sortie du DVD: 29 septembre 2009

 

 

 

01
nov.

Demi-soeur : Un film magnifique sur le handicap mental


Un magnifique film que j'ai eu l'occasion de regarder et que je recommande. Un film touchant où s'entremêle la détresse, la tristesse, la tendresse et le rire. 

21002881_20130502171039489_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgNénette est une petite fille de soixante ans. Un problème à la naissance l’a rendue différente. Nénette, qui a l’âge mental d’une enfant de 8 ans, a toujours vécu avec sa mère, qui l’a élevée seule. Nénette travaille, elle fait le ménage à l’école de la commune et sa meilleure amie est une tortue. Mais lorsque sa maman meurt, tout va changer et Nénette doit partir en maison de retraite. L’établissement n’autorisant pas les animaux, Nénette part avec sa valise et sa tortue, avec l’idée de retrouver son père, dont elle ne possède qu’une photo jaunie, une lettre et une adresse. Lorsque Nénette arrive enfin à l’adresse indiquée sur la lettre, une pharmacie, ce n’est pas son père qu’elle trouve, mais le fils de ce dernier, Paul Bérard, pharmacien psychorigide, qui voit débarquer cette demi-sœur avec effarement.

 

 

 Avec: Michel Blanc, Josiane Balasko

Genre: Comédie

Réalisé par Josiane Balasko

La bande annonce:

 

17:58 Écrit par F LEGRAND dans E: MEDIATHEQUE, Film | Lien permanent | Commentaires (0)

05
juin

T'es qui toi ?


 

Un film d'animaition sur la trisomie 21

 

T’es qui toi ?

 

À la fin du spectacle, Agathe, petite fille trisomique, salue sous les applaudissements de la salle. Dans sa loge, Lou est venue la féliciter alors que Vinz ne cesse de la dévisager. Lou tente alors d’expliquer à son frère ce que son amie a de différent. Mais visiblement, elle n’a pas tout compris…

 

Thèmes abordés :

 

  • L’ignorance crée la distance ou la moquerie
  •  Le regard insistant sur les autres, parce qu’ils sont différents, souligne ses propres préjugés
  • Il faut oser se le dire… Oser en parler et oser poser des questions
  • Avec un handicap, il est possible d’avoir des passions et de les pratiquer, il faut oser aller au bout de ses passions

 Décryptage du dessin animé :

Quel personnage Agathe joue-­t-­elle sur scène ?

Agathe joue le rôle du papillon, elle donne la réplique à un garçon en costume de chenille.

Où se retrouvent Vinz et Lou après la représentation ?

Lou a emmené Vinz voir son amie Agathe dans sa loge pour la féliciter.

Que veut dire Lou lorsqu’elle explique à Vinz qu’Agathe « tridémite » ?

Lou n’a pas bien compris le nom du handicap d’Agathe, la trisomie, elle le répète de façon déformée.

Qu’est-­ce que comprend Vinz ?

Vinz imagine Agathe en train de trier des mites dans des boites.

Quelle est l’attitude de Vinz vis-­à-­vis d’Agathe ?

Vinz regarde Agathe comme une bête curieuse, comme si elle ne s’en rendait pas compte… Puis, toujours sans lui poser de questions, il parle d’elle sans se soucier de sa présence.

Comment Agathe réagit-­elle ?

Agathe est gênée par ce regard et ces paroles, elle se défend.

Comment Vinz aurait-­il dû se comporter avec Agathe ?

Vinz aurait mieux fait de lui poser des questions au lieu de la dévisager.

Qu’explique Vinz à Lou au sujet d’Agathe ?

Vinz explique à Lou qu’Agathe est porteuse de la trisomie 21. D’abord avec des mots savants puis il utilise le mot mongolien qui vient du langage courant

Qu’est-ce que Lou comprend à ces explications ?

A cause du mot mongolien, Lou imagine sa copine Agathe dans les steppes de Mongolie, elle est admirative.

Pourquoi Bob et Diego interviewent-ils Agathe à la sortie de la MJC ?

Agathe est la « star » du jour ! Bob et Diego écrivent un article sur sa participation à la pièce de théâtre pour le journal de la MJC.

Pourquoi Lou ne laisse-t-elle pas son amie Agathe répondre elle-même ?

Lou veut montrer qu’elle a bien compris ce que Vinz lui a expliqué, de plus, elle est très fière de son amie Agathe.

 

23:58 Écrit par F LEGRAND dans Film, Film/Reportage/témoignage | Lien permanent | Commentaires (8)

21
sept.

Le film: "Hasta La Vista"


hasta.jpgAprès avoir vu le film, je ne peux que vous le conseiller.  Laissons tomber certains tabous par ce film qui aborde bien la réalité des difficultés et le désir de liberté des personnes handicapées.

 

" Trois jeunes d’une vingtaine d’années aiment le vin et les femmes, mais ils sont encore vierges. Sous prétexte d’une route des vins, ils embarquent pour un voyage en Espagne dans l’espoir d’avoir leur première expérience sexuelle. Rien ne les arrêtera… Pas même leurs handicaps : l'un est aveugle, l'autre est confiné sur une chaise roulante et le troisième est complètement paralysé."

La bande annonce:

 

 

13:55 Écrit par F LEGRAND dans E: MEDIATHEQUE, Film | Lien permanent | Commentaires (0)

21
sept.

YO TAMBIEN


«Yo Tambien », « Moi aussi » en espagnol, raconte une histoire peu banale. Daniel est trisomique. Jeune diplômé, il décroche son premier emploi dans un centre social de Séville, où il rencontre une ravissante collègue, Lola. Elle est drôle, instable et vulnérable, Lola aime rire avec Daniel. Et le jeune homme tombe amoureux d’elle…
Inspiré de la propre vie du comédien, Pablo Pineda, un jeune trisomique qui s’exprime parfaitement et possède un grand sens de l’humour, ce film au sujet casse-gueule est une vraie réussite.

Il surprend par la qualité de ses dialogues, la façon délicate avec laquelle il est mis en scène et sa profonde sensibilité. Pas étonnant aussi que Pablo Pineda ait remporté un prix d’interprétation au Festival de San Sebastián,

FILM ESPAGNOL d’Alvaro Pastor et Antonio Naharro. Avec Lola Duenas, Pablo Pineda, Lourdes Naharro… Durée : 1 h 43.