11
nov.

Film "Ismaïl" : la trisomie n'empêche pas les rêves


img_2_6077.jpg

 

Ismaïl est trisomique, il a 16 ans et se sent seul. Son père lui manque, et même l'amour inconditionnel qui le lie à sa mère n'y change rien. Ismaïl veut devenir grand et faire un enfant. Cette histoire touchante a séduit le jury de la 6ème édition du Festival national du court métrage Handica-Apicil qui se tenait à Lyon du 28 au 30 mai 2013. Il accorde à Ismaïl Fesli, son protagoniste, une « Mention spéciale » pour son interprétation, amplement méritée.

L'avis de la direction artistique

Une mère et son fils trisomique, au bord de la mer. Leur relation jusqu'alors fusionnelle évolue. Ismaïl affirme son désir d'émancipation en s'affranchissant de sa tutelle, en jouant seul ou avec une copine, en réclamant d'avoir lui aussi un bébé… Une mère se rend-elle toujours compte par elle-même qu'il est temps de « couper le cordon » ? Ou bien faut-il que son enfant lui fasse comprendre ? Ismaïl, version courte du film « Moi tout seul », pose ces questions essentielles de manière délicate et poétique, en y ajoutant la problématique du déracinement culturel. La performance du comédien, Ismaïl Fesli, a été saluée par le jury à l'unanimité.

France • 2012 • Fiction • 19' 45''
Réalisation : Sylvie Ballyot
Production : Elisabeth Perez - CHAZ Productions


Ismaïl par handicap_fr

Les commentaires sont fermés.